Top 3 : « La carte et le territoire »

06.02.2016

C’est en pleine lecture du roman de Michel Houellebecq, « La carte et le territoire », que m’est venue l’idée d’un nouveau Top 3. A l’instar de Jed, qui photographie les cartes routières Michelin, de nombreux artistes se sont penchés sur la question de la carte comme matériau. Son accumulation de routes, formes, couleurs, en fait en effet un document très inspirant.
Voici donc mon top 3 des artistes qui travaillent avec / sur / comme… des cartes :

 

1. Matthew Cusick
Difficile de parler de cartes sans aborder le travail de Matthew Cusick, qui reste pour moi le plus réussi et riche sur le sujet.
Pour lui, la carte est un réservoir de couleurs, de trames, de densités. Les morceaux choisis sont ainsi juxtaposés et collés de façon à reproduire un paysage, un portrait, un objet. Mon coup de coeur va pour sa série « Waves », dont voici un extrait :
carte-territoire-matthew-cusick-1

 

carte-territoire-matthew-cusick-2

 

carte-territoire-matthew-cusick-3

 

2. Armelle Caron
La démarche d’Armelle Caron est toute autre. Dans son travail « Les villes rangées », elle s’empare du tracé parcellaire de différentes villes et s’amuse à trier ces ilôts, de manière presque compulsive. La logique interne d’organisation de chaque ville est ainsi bouleversée et remplacée par une autre : celle, arbitraire, de la taille et de la forme. De manière très graphique, l’artiste donne ainsi une nouvelle identité à ces villes. Tout comme chaque carte et une simplification, un choix, servant à représenter le territoire selon un point de vue précis, pourquoi ce « rangement » ne serait-il pas une représentation possible de la ville ?
armelle-caron-1

 

armelle-caron-2
armelle-caron-3

 

3. Runjing Wang
Cet illustrateur chinois s’est quand à lui intéressé au graphisme et à l’esthétique que peut dégager une carte. Son livre «Capital cities» reprend ainsi les tracés de différents centres-villes, finement découpés dans du papier. Mis côte à côte et pliés comme le serait une carte routière, ces tracés créent une dentelle fine et aléatoire. Un travail tout en poésie qui re-questionne l’utilité de l’objet-carte.
Runjing-Wang-2

 

Runjing-Wang

 

Partager sur

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Top 3 : « La carte et le territoire »"


Sort by:   newest | oldest
Joyeux Magazine
8 février 2016 9 h 12 min

Oh c’est sublime :O Merci pour ces découvertes !!

wpDiscuz