Solange : la chaîne, le livre, le film

11.02.2016

Il y a quelques mois je vous parlais ici-même de l’artiste Ina Mihalache et plus particulièrement de sa chaîne Youtube : Solange Te parle. Ces dernières semaines ont été riches en actualité pour cette actrice et artiste plasticienne puisque sont sortis à la suite son premier livre et son premier long-métrage. Comme annoncé sur Instagram, je n’ai rien manqué de tout ça et viens aujourd’hui vous en faire une double revue.

 

Solange Te Parle, le livre.

 

Solange Te Parle, sobrement signé par « Solange » est sorti au mois de janvier aux éditions Payot. Il regroupe une sélection de textes, retranscriptions des vidéos de l’artiste. Chaque vidéo est ainsi transformée en chapitre, parfois entrecoupé de quelques tweets, eux aussi choisis. Chaque intervention de Solange sur la toile fait en effet preuve d’un excellent travail sur les mots, parfois préparé et parfois non. Coucher ces mots sur papier et en faire un objet à lire est en ce sens une excellent idée. Le livre permet ainsi de découvrir (ou re-découvrir) le travail d’Ina Mihalache autrement. Les connaisseurs entendront résonner l’intonation toute particulière de Solange au fil de leur lecture. Aux néophytes de choisir s’ils veulent associer un son et une image à ces mots bien sentis. On peut toutefois regretter de ne trouver aucun supplément inédit dans le livre, laissant certains followers de la première heure sur leur faim.

 

Sans-titre-2

 

Solange Et Les Vivants, le film.

 

Solange Et Les Vivants, c’est une longue et belle aventure, amorcée par Ina Mihalache en 2013. Dès le départ, le projet de long-métrage inclut les internautes, qui pourront devenir co-producteurs Ulule du film et/ou en suivre l’avancement grâce à un journal de bord publié sur Youtube.

 

Presque 3 ans plus tard, c’est au Luminor Hôtel de Ville qu’Ina Mihalache nous présente l’objet fini en avant-première.
La soirée commence par une courte apparition d’Ina Mihalache : elle nous explique les conditions du tournage et la difficulté de réaliser un film aujourd’hui. Elle nous raconte aussi de façon très juste que le parcours est long de l’idée à la diffusion, et qu’elle se sent aujourd’hui déjà loin de ce film. C’est comme si l’artiste tentait de s’excuser de ce qu’elle avait réalisé avant même que nous nous soyons fait un avis, comme pour se protéger.. une mise en bouche un peu décevante.
Sans-titre-3

 

Puis vient le film. Il se présente comme l’histoire de Solange avant Youtube, ou plutôt comment Solange en est venue à faire des vidéos sur internet. Les scènes sont peu préparées, cela se sent… Mais dans l’ensemble, cette non préparation participe au rendu de ce film qui se veut à la limite entre la fiction et le documentaire. Solange et les Vivants traduit assez bien cette ambiguïté qui caractérise déjà tout l’univers d’Ina Mihalache : est-ce vraiment elle ou un personnage qu’elle joue ?

 

Le film se découpe en plusieurs chapitres dans lesquels Solange est amenée à rencontrer de nombreux personnages extérieurs. Ces chapitres sont d’ailleurs annoncés par de très jolis plans séquences, scènes dadaïstes de quelques secondes, surement les plus beaux moments du film. On apprend par la suite que certains de ces personnages existent bel et bien, jouant leur propre rôle pour l’occasion (les parents de Solange, le fan, Françoise,…).

 

Pour conclure, c’est indéniablement un feel-good movie dont on sort avec le sourire. Un objet un peu particulier dont les défauts font le charme et participent du caractère et de l’univers de son auteur. A voir donc : sortie nationale le 9 mars.

 

Partager sur

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !


wpDiscuz