Carnet de route au Myanmar #02 : Les statues de Mandalay

07.10.2016

Dans leurs carnets de route au Myanmar, Caro et Mélanie nous racontent leur voyage au coeur de l’artisanat Birman. Aujourd’hui, c’est à Mandalay que nous nous arrêtons pour découvrir la fabrication des statues de marbre blanc.
carte-mandalay
Mandalay, deuxième plus grande ville du Myanmar, est la dernière capitale royale. Ses vestiges architecturaux tiennent encore aujourd’hui une place importante dans le paysage birman. Effervescente, pleine d’activités et de poussière la frénétique ville de Mandalay voit ses trottoirs occupés par des milliers de commerces. Les rues sont aussi les lieux de fabrication de l’artisanat local : or, laques, ou sculpture sur marbre.
mandalay-polaroids

 

Les statues sont fabriquées dans un quartier particulier de Mandalay, Kuauk Sit Tan, facilement identifiable car étrangement blanc et lumineux.. Les maisons, les rues, les gens, y sont recouvert de la poussière du marbre qui y est sculpté. Beaucoup d’odeurs s’y mêlent, entre la pierre et la chaleur des outils… beaucoup de bruits aussi. Cette ambiance particulière se condense sur deux ou trois rues regroupant les fabricants, les marchands et leurs habitations. Bref, si tu cherches un Bouddha en marbre, c’est the place to be !

 

Les boutiques sont de vastes locaux où les statues terminées sont exposées par taille. Les ateliers ne sont pas toujours rattachés aux boutiques, mais tout est regroupé au sein de ces quelques rues. L’endroit est beaucoup plus touristique que la fabrique d’ombrelles visitée à Pathein.

 

Il y a bien sûr plusieurs étapes pour passer du bloc de marbre brut à la statue finale, du dégrossissement aux détails. La tête est sculptée en dernier. Les outils vont de paire avec l’état d’avancement de la statue. Il ne s’agit pas de taille de pierre artisanale comme nous l’entendons, dans le sens où les artisans utilisent des outils électriques : petits marteaux-piqueurs, ciseaux et spatules électriques, ponceuses de toutes tailles.
mandalay-statues-8

 

madalay-statues-1

 

De façon générale, ce sont les hommes qui produisent et les femmes qui vendent. Si elles nous accostent facilement pour nous proposer leurs produits, ce n’est en aucun cas oppressant. Comme partout en Birmanie, de nombreux enfants travaillent, effectuant les tâches les plus minutieuses. Les conditions de sécurité sont également très rudimentaires, voire inexistantes. Même en le sachant, cela nous surprenait toujours.

 

La production représente majoritairement des Bouddhas, mais il y a aussi des planches d’écriteaux ou autres statues à portée religieuse. On les retrouve dans les Pagodas (temples bouddhistes) ou chez les particuliers. Les Bouddhas peuvent eux-même être très différents les uns des autres, de par leur posture, leur visage, etc…
Certaines statues sont ensuite dorées, en partie ou en totalité, par peinture ou par feuilles d’or aussi produites sur place… selon la qualité recherchée.

 

Rendez-vous dans deux semaines pour découvrir le troisième arrêt du voyage !

Caro et Mélanie.

mandalay-statues-4

 

mandalay-statues-9

 

mandalay-statues-7

 

mandalay-statues-6

 

mandalay-statues-5

 

mandalay-statues-2

 

Partager sur

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Carnet de route au Myanmar #02 : Les statues de Mandalay"


Sort by:   newest | oldest
dharma luna
8 octobre 2016 15 h 24 min

Pfff pas de masque 😞 la poussière dans les poumons 👎 mais cela est très beaux

philippine
8 octobre 2016 14 h 25 min

photos magnifiques merci de nous faire voyager

wpDiscuz